Forum RPG disposant d'une grande liberté, axé policier, où l'angoisse et le mystère règnent. Mirall et son Reflet, deux mondes perturbés par de soudaines disparitions. Venez découvrir cet univers steampunk-fantasy, ses machines, ses magies et ses secrets.
 
FAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le calme et la tempête. (Andrew Silverstorm)

Aller en bas 
AuteurMessage
Yahto Nirvelli
Petit Poisson
avatar

Age du personnage : 20 ans

Fiche du personnage : Yahto Nirvelli

Métier : Eleveur d'Hippocampes


MessageSujet: Le calme et la tempête. (Andrew Silverstorm)   Mar 29 Oct - 21:53

La journée commençait tout doucement à la surface, lorsque Yahto décida de se lancer à la poursuite d'un hippocampe récalcitrant. Il était parvenu sur son lieu de travail bien tôt aujourd'hui. Assez en vérité pour constater que tout n'allait pas si bien que cela dans l'écurie. L'un de ses collègues avait tant et si bien ennuyé ce pauvre animal, que la fuite n'avait pas tardé à être imminente. Ce n'était pourtant pas faute de leur faire savoir que ces créatures pouvaient parfois s'avérer capricieuses.

Cette femelle s'en était allée à la frontière de la ville, fonçant à une allure impossible jusqu'à une forêt d'algues géantes. S'apercevant de sa présence juste là-bas, le jeune Draenaï avait fini par accepter de s'y rendre. Qui d'autre que lui aurait bien pu s'approcher sans l'effrayer davantage, de toute façon ? Elle était d'ailleurs parmi les animaux les plus productifs en terme d'aqualyte. Ne pas la voir se joindre à la récolte du jour, serait un dommage non négligeable.

Pestant contre cet incident, qui n'aurait jamais dû arriver à pareille heure de la journée, Yahto battait l'eau de ses nageoires, suivant sa "proie" de très près. Certes irait-elle toujours plus vite que lui, mais il pouvait se vanter de ne pas la perdre pour autant dans son trajet. Ce fut tout juste si un sourire ne vint pas orner le visage du jeune homme, lorsque ce dernier accéléra la cadence de sa nage.
Ce n'était pas comme si faire la course n'avait pas fait partie des jeux qu'il préférât le plus. De tous ses compagnons de labeur, il était probablement le seul à apprécier le fait de s'élancer à la suite des hippocampes, pourtant réputés pour leur rapidité. Oh, il perdait toujours à ce petit jeu-là, mais n'en était pas moins amusé. Après tout, il fallait bien se détendre un peu, hors d'atteinte des regards trop curieux ou manifestant trop de pitié à son goût.

L'apprenti avait eu tôt fait de découvrir les bons côtés de sa "malchance". Son rythme finit par atteindre un seuil bien moins important lorsqu'il finit par rattraper l'animal. Ce dernier, de nouveau paisible, se contenter de folâtrer dans les ondulations de ces algues particulièrement grandes. La femelle ne réagit d'ailleurs pas vivement lorsque le jeune Draenaï s'approcha d'elle, lui lançant un regard curieux. Cet être-là n'avait jamais été brusque, ni avec elle, ni avec ses congénères : aucun danger en vue. Le seul bémol de cette escapade, était qu'elle touchait désormais à sa fin.

- Tu ne devrais pas t'enfuir de la sorte, fit remarquer Yahto en caressant les écailles de sa tête, tu sais bien que les autres n'apprécient pas cela...

Il ne lui fallut que quelques minutes pour s'en retourner sur son lieu de travail, invitant l'hippocampe à regagner sa place, parmi les autres. Aucun incident grave n'était à déplorer, mais, déjà, certains livreurs s'impatientaient. Les associés n'attendraient pas l'éternité là-haut !

- Je suis navré, j'ai fait de mon mieux pour faire au plus vite, expliqua le jeune homme, les animaux sont un peu tendus ces derniers temps.

Le livreur, qui attendait sa récolte, ne voulut guère en savoir davantage, se fichant du sort de ces créatures et de leurs gardiens comme de sa dernière écaille ! Yahto aurait bien apprécié pouvoir se retirer à l'abri des regards et des vociférations du personnage, mais ne pu guère échapper à ses remontrances, quand bien même insista-t-il sur le fait d'attendre leur chef pour obtenir des explications. Il était tellement plus aisé de jeter quelques regards méprisants à un jeune apprenti, après tout. D'autant plus lorsqu'il était si facile de lier sa stupidité à son physique atypique, n'est-ce pas ? Si facile et pourtant si ridicule...

Nul doute que si le jeune Draenaï s'emportait maintenant, son image auprès de son père et des autres n'en serait pas moins terne. Ses poings serrés témoignaient pourtant de cette envie d'envoyer cet individu sur les algues, sans le moindre ménagement. Il n'en fit pourtant rien et se contenta de baisser la tête : la tempête finirait bien par passer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Silverstorm
Le Dragon Azur
avatar

Age du personnage : 20 ans

Fiche du personnage : Andrew

Métier : Assassin et sculpteur


MessageSujet: Re: Le calme et la tempête. (Andrew Silverstorm)   Ven 1 Nov - 21:47

Je devais me rendre à la surface dans les jours qui suivent. Mon premier contrat officiel d'assassinat m'avait été donné, et ma cible était un terrestre. Je m'étais déjà rendu sur la terre ferme, mais uniquement à des fins d'entraînement ou de découverte d'un maximum de territoires. Je n'y avais encore jamais accompli d'acte illégal. En revanche en prévision de ceux-ci, j'avais déjà aménagé une grande caverne en conséquence, partiellement engloutie et difficile d'accès par les montagnes. Cela m'offrirait un repaire idéal, accessible par voie maritime comme terrestre.

Comme je comptais le faire depuis un bon moment déjà, j'allais me servir de mon métier officiel pour voyager de par le monde et couvrir mes crimes. Ce travail consistait à sculpter les fameuses aqualytes, si indispensables à la mécanisation. Je ne faisais que créer ces "pierres" que je revendais ensuite à la surface. L'étape de récolte d'huile d'hippocampe était déléguée à des éleveurs, jamais je n'aurais eu le temps de m'en charger et de remplir mes contrats en même temps.

Au début, j'avais rejoint une petite société pour parfaire mes compétences et apprendre toutes les bases. J'avais cependant toujours eu dans l'idée de devenir indépendant et de travailler à mon propre compte. Cela serait beaucoup plus simple pour ma seconde activité, je n'aurai aucun compte à rendre et personne ne se soucierai de mes absences. Ce travail ne serait de toute façon qu'une couverture, je n'avais pas l'ambition de créer un gros marché qui rapporte un maximum.

Aujourd'hui déjà je travaillais en solitaire, il n'y avait plus que pour l'approvisionnement en huile que j'avais besoin d'un tiers. Je connaissais plusieurs petits fournisseurs auprès desquels j'avais pris l'habitude de me fournir. Je me rendais chez l'un d'eux en ce moment même.
Une fois sur place, je fus témoin de ce qui était visiblement une altercation. Celle-ci opposait un des éleveurs avec ce qui semblait être un "concurrent". Un autre fabriquant d'aqualytes en somme. Je n'avais toutefois pas une véritable notion de concurrence dans ce domaine qui n'était qu'un leurre et un passe temps.

Pourtant je n'allais pas me gêner pour prendre la place de ce client insatisfait. Si le service ici ne lui plaisait pas ce n'était pas mon problème, cela ne m'empêcherait pas de récupérer la marchandise qui aurait dû être sienne si j'en avais l'occasion. Cela me ferait gagner du temps. Ce fut donc sans hésiter que je me permis d'intervenir bien que je n'ai initialement rien à voir avec leur conversation.


"Pardonnez-moi de vous interrompre, mais si cette marchandise n'intéresse plus personne, je suis preneur. Et pour le même prix que prévu, cela ne me dérange pas."

Profiter du différend qui les opposait pour faire une économie sur le prix ne m'intéressait effectivement pas et n'était pas dans mes principes de toute façon. Puis au moins en proposant un tarif identique, les vendeurs seraient plus enclins à accepter puisqu'ils n'y perdraient pas au change. Restait l'acheteur qui pourrait mal prendre que quelqu'un lui passe devant bien qu'il prétendait juste avant ne plus être intéressé. Mais certes, nul doute qu'il en faisait des caisses dans l'espoir d'avoir une remise. Peut-être n'apprécierait-il donc pas mon intervention...

Mes craintes furent vite fondées, et déjà l'homme ne s'emportait que davantage en prétextant qu'il était inadmissible que sa récolte soit revendue à un autre. Alors que les éleveurs n'avaient même pas encore donné leur réponse.
J'avais tenté, mais ça n'avait pas fonctionné. Tant pis, il était maintenant peu probable que je parvienne à récupérer cette marchandise. Je doutais que les vendeurs acceptent de me la vendre au risque de perdre l'autre client. Il me faudrait donc passer commande et perdre certainement plusieurs heures voire jours avant d'avoir ce que je désirais.
D'un haussement d'épaules me faisant certainement sûrement paraître blasé, je m'apprêtais donc à prendre congé pour ne pas prendre davantage part à leur dispute et aller voir quelqu'un qui saurait s'occuper de moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yahto Nirvelli
Petit Poisson
avatar

Age du personnage : 20 ans

Fiche du personnage : Yahto Nirvelli

Métier : Eleveur d'Hippocampes


MessageSujet: Re: Le calme et la tempête. (Andrew Silverstorm)   Lun 4 Nov - 0:56

- Attends !

La voix de Yahto avait fini par percer le vacarme qu'imposait son client, le faisant taire sans s'en rendre compte. Il ne lui arrivait pas souvent de hausser le ton quand quelqu'un s'emportait devant lui. Cette fois, la situation avait pris une tournure inattendue. Tant et bien en vérité que l'homme en colère n'eut aucune peine à constater ce qu'entrainait son intervention désastreuse.

Levant enfin le regard, le jeune Draenaï lui avait en tout et pour tout adressé une expression peu sympathique. Ses bras avaient alors soulevé le précieux paquet, qui attendait toujours au sol et l'avait conduit auprès de son nouveau heureux propriétaire. Son interlocuteur ne put s'empêcher de le fixer, affichant un air outré qui eût pu faire pâlir de jalousie les hautes dames de la bourgeoisie de Samudra.

La nageoire de l'apprenti battit dans l'eau pour contourner la personne qui s'apprêtait à prendre congé, tâchant ainsi de l'empêcher de quitter les lieux. Yahto le connaissait en tant que client très régulier de son lieu de travail. And... Andrew ? Oui, c'était ainsi qu'il s'appelait. Du moins essayait-il de s'en souvenir. Dans tous les cas, ils avaient parfois été amenés à se croiser par ici. Ces fois-là avaient été bien plus calmes qu'aujourd'hui...

- Nous perdrons moins de temps ainsi,ajouta-t-il en tendant la marchandise au fameux Andrew.

L'acte restait timide dans un sens et la façon de parler maladroite. Un pauvre sourire étirait les lèvres de Yahto, démonstration du peu de sûreté dont il savait faire preuve l'égard d'une telle initiative. Le regard assassin de l'autre client ne l'aidait en rien, ni même ceux de ses collègues, qui ne comprenaient guère quelle folie le poussait à changer ainsi de personne.

Le fait était pourtant là : le jeune homme en avait plus qu'assez de supporter les jérémiades de ce client à chacun de ses passages. La venue d'une personne au moins calme et aimable devait probablement aider à prendre des décisions plus sûres ? Si Yahto ne revoyait plus du tout celui qui n'avait de cesse de l'injurier à tout bout de champ, il s'en porterait bien mieux et n'aurait plus le déplaisir de croiser cet individu belliqueux.

Hélas, l'individu belliqueux en question ne l'entendait pas de cette oreille et s'en vint directement apostropher le jeune Draenaï. Se voir saisi par le poignet obligea ce dernier à lâcher prise sur l'huile qu'il avait tenté de remettre à Andrew. Les injures se mirent alors à pleuvoir sans espoir de l'entendre se calmer.
Le ton montait irrévocablement et le patron ne tarderait pas à montrer le bout de son nez : déjà, les collègues de Yahto s'en étaient allés le quérir...

- Cette huile est déjà vendue ! s'exclama le jeune homme en tentant de se défaire de l'emprise du bonhomme en colère. Allez donc en trouver ailleurs !

Cette réplique n'eut pour tout résultat que de plonger Andrew au coeur de la dispute : l'autre ne se contentait plus de vociférer uniquement après Yahto et avait décidé de s'en prendre également à lui, usant de termes peu appréciables et autres accusations de vol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Silverstorm
Le Dragon Azur
avatar

Age du personnage : 20 ans

Fiche du personnage : Andrew

Métier : Assassin et sculpteur


MessageSujet: Re: Le calme et la tempête. (Andrew Silverstorm)   Sam 16 Nov - 19:17

Finalement je m'étais quelque peu précipité dans mes conclusions. Contrairement à ce que j'aurais cru, la situation continua d'évoluer sans daigner m'en exclure. Je n'étais pourtant pas certain de toujours vouloir en être. Vu l'attitude agressive de l'autre client, je ne doutais pas un seul instant que la suite n'augurait rien de bon, et je n'avais pas vraiment de temps à perdre avec des frivolités du genre.

Cependant à bien y réfléchir, je risquais probablement d'en perdre autant, voire peut-être plus encore, à ne pas accepter cette marchandise et à attendre que l'on me fournisse autrement.
Aussi me retournais-je tout de même lorsque l'on m'interpella. Il s'agissait du jeune éleveur qui s'était fait souffler dans les bronches un peu plus tôt. S'il tutoyait tous ses clients comme il venait de le faire avec moi, cela pouvait se comprendre d'ailleurs. Bien que cela m'était totalement égal pour ma part.

Tandis qu'il nageait vers moi, je remarqua la queue qui lui faisait office de jambes. Je me souvins alors immédiatement de lui, je l'avais déjà aperçu à de nombreuses reprises dans les parages, sa particularité physique n'aidant pas à ce qu'on l'oublie. Je n'avais toutefois aucune idée de son nom, je n'étais même pas certain de l'avoir déjà entendu.

C'était le genre de détails auxquels je ne prêtais pas vraiment attention en temps normal, surtout dans ce milieu qui ne me servait que de façade pour dissimuler ma véritable activité. Je n'avais aucune raison de connaître tous ces gens. Puis de façon générale, discerner les forces et faiblesses d'un individu était instructif, mais connaître son pseudonyme n'apportait strictement rien de concret. Hormis pour paraître sociable ou pour jouer un rôle, je ne m'encombrais donc jamais volontairement de ce genre de connaissances.

Bien que je l'observais de la queue à la tête, je n'en laissais rien paraître et gardait mon éternel regard indifférent. Moi qui parlait des forces et faiblesses un peu plus tôt, il était facile d'en distinguer une de chaque chez lui : il devait compter parmi les meilleurs pour nager sous l'eau, mais il était certainement des plus piètres sur la terre ferme. Oui, même quand il n'y avait apparemment aucune raison de le faire, j'analysais toujours tout. Contrairement à un prénom, c'était le genre d'informations qui pouvaient vous sauver la vie selon la tournure inattendue que pouvait prendre chaque situation.


~Je l'espère...~

Ce fut ma seule réponse à sa remarque quant au gain de temps gagné par son action, prouvant que je n'y croyais qu'à moitié. S'il saurait peut-être déchiffrer mes doutes dans le ton de ma télépathie, il en fut de même pour moi. Il semblait en effet bien peu sûr de lui. Outre m'indiquer qu'il n'était certainement pas le patron, cela me prouvait aussi qu'il craignait d'avoir des problèmes par son comportement. Et donc qu'il en aurait, c'était toujours ainsi que ça fonctionnait non ?

A vrai dire, ce fut aussi ce que je distinguais derrière lui qui me fit dire ça. Si une fois de plus je n'en donnais pas l'impression car mes yeux ne le quittaient pas, j'aperçus l'autre client qui s'avançait d'un air mécontent et les collègues du jeune Draenaï s'en aller précipitamment. Sûrement pour aller chercher du renfort ou un responsable qui saurait (ou non) gérer ce problème.

Puis tout s'accéléra. Le client se saisit du bras de l'éleveur, qui lâcha la précieuse huile d'hippocampe. Si sur la terre ferme j'aurais eu le réflexe de la rattraper, je n'en fis rien ici. Il y avait peu de chance que le récipient se brise en coulant vers le fond de l’eau de la sorte, et m'en emparer risquait d'attiser les foudres de l'autre nerveux. Il arrivait déjà à s'en prendre à moi également sans cela, autant ne pas lui donner davantage de matière.
Bref, je me devais donc de lui répondre pour tenter de désamorcer cette situation explosive, au moins le temps qu'un responsable n'intervienne. Je savais que ma voix calme et dénuée de sentiments, et donc d'agressivité, pouvait aider à appaiser les gens. En espérant qu'il n'était pas du genre à ne comprendre les choses que par la force...


~Du vol ? Payez lui d'abord la marchandise, et ensuite seulement vous pourrez me traiter de voleur si je persiste à vouloir vous la prendre. Pour le moment, ce bien appartient toujours à ce jeune homme.
Tenez : considérons ceci comme une vente aux enchères. Si vous tenez tant que cela à cette huile, mettez-y le prix et nous verrons qui sera le plus offrant.~


Manifestement il ne s'attendait pas à ma réponse ni à ce que je reste aussi détaché, ce qui le chamboula un bref instant. Je ne parvenais toutefois pas encore à savoir quelle serait sa réaction lorsqu'il aurait reprit ses esprits.
Cependant une chose était sûre : je ne comptais pas payer plus cher pour obtenir cette huile. Ma stratégie était de le décourager pour qu'il s'en aille, et à défaut cet éleveur s'en sortirait avec de la marchandise vendue plus chère que prévu. Et avec un peu de chance il saurait s'en montrer reconnaissant et accélérer ma propre commande qui suivrait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le calme et la tempête. (Andrew Silverstorm)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le calme et la tempête. (Andrew Silverstorm)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]
» Le Calme après la Tempête
» Le calme après la tempête. [Scott] [RP ABANDON.]
» Le calme après la tempête ou pas... [ Roméo
» Le calme avant la tempête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mirall :: Mirall :: Psyché :: Samudra-
Sauter vers: