Forum RPG disposant d'une grande liberté, axé policier, où l'angoisse et le mystère règnent. Mirall et son Reflet, deux mondes perturbés par de soudaines disparitions. Venez découvrir cet univers steampunk-fantasy, ses machines, ses magies et ses secrets.
 
FAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Andrew Silverstorm, alias le Dragon Azur

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrew Silverstorm
Le Dragon Azur
avatar

Age du personnage : 20 ans

Fiche du personnage : Andrew

Métier : Assassin et sculpteur


MessageSujet: Andrew Silverstorm, alias le Dragon Azur   Lun 28 Oct - 21:27

Fiche de Présentation
 
 
Personnage:
 
 
 
IDENTITE
 
Nom : Silverstorm.
 Prénom : Andrew.
Surnom(s) : Drew pour les intimes. Le Dragon Azur est son pseudo d’assassin, personne (ou presque) ne sachant qu’il s’agit d’Andrew. A savoir que le jeune homme apprécie tout particulièrement cet animal légendaire, que l’on retrouve dans son pseudo comme dans bon nombre d’autres choses chez lui.
 
 Age : 20 ans.
Date de Naissance : 3 du mois d’Abnégation.
 Sexe : Masculin.
Race : Draenaï.
 
 Organisation : Aucune.
Croyances : Trois des Chevaliers du Silence : Abstention pour la neutralité, l’impassibilité et l’objectivité, Equivalence pour l’échange équivalant et enfin Equité pour la justice et l’équilibre parfait.
 Métier / Activité : Fabricant et livreur d’aqualytes le jour, assassin la nuit. Façon de parler bien sûr, c’est juste qu’il n’avoue pas cette dernière occupation au premier venu pour garder l’anonymat. Il est aussi sculpteur et chasseur pendant ses temps libres.
 
Monde d'origine : Mirall.
 Lieu de vie actuel : Officiellement Samudra, officieusement il a un repaire dans une caverne à moitié submergée par les eaux glaciales des côtes sud du Larendor, à la limite d’Ademar. La grotte est accessible par les montagnes et par l’océan pour peu que l’on sache respirer sous l’eau.
Rang: Le Dragon Azur
 
 
COMBAT
 
 Style de combat : Le Dragon Azur a un style de combat particulièrement acrobatique et aérien, tout en grâce, à la limite d’une danse parfois. Il joue plus sur les esquives et les coups précis que sur la robustesse et la force brute. Il privilégie aussi la distance s’il le peut.
Compétences : Tout d’abord, le jeune homme possède une capacité passive. Cette dernière explique le fait qu’il puisse être toujours torse nu : il a développé une immunité au froid.
 
Pour user de ses pouvoirs, Andrew peut aussi bien agir sur une source existante qu’en créer lui-même. Bien sûr dans ce dernier cas, la quantité d’eau reste relativement limitée. Elle est souvent juste suffisante pour se contenter d’user de ses deux principaux pouvoirs listés ci-après.
 
- Solidification : Le pouvoir qu’il utilise le plus. Il s’agit de rendre l’eau solide. Pas sous la forme de glace puisqu’il n’a aucune maîtrise dessus ; c’est donc bel et bien l’eau qui se solidifie comme par magie. Cela ressemble alors à une sorte de verre, voire de l’aqualyte, bien que beaucoup plus résistant, parcouru d’eau partout à l’intérieur. Un peu comme si la forme solide était pleine de petites fissures intérieures dans lesquelles de l’eau liquide circulerait sans cesse en tournant en rond, tourbillonnant à l’infini.
Andrew ne peut pas solidifier de trop grandes quantités d’eau en même temps et surtout, il doit avoir un contact direct avec l’eau pour pouvoir la rendre dure. Il doit ensuite garder ce contact s’il veut garder la forme solide, ou il verra alors sa petite création s’effondrer. D’où un autre intérêt d’être le moins vêtu possible.
 
- Hydrokinésie : Il s’agit d’une sorte de télékinésie, mais uniquement sur l’eau. Ainsi, il peut faire se déplacer celle-ci comme bon lui semble, la modeler selon ses envies, lui donner tous types de formes. Toutefois, ce pouvoir est extrêmement limité : il se contente généralement d’agir sur de petites quantités d’eau, car dès que le volume commence à se faire trop important, cela l’épuise à une vitesse incroyable. A dire vrai, il n’utilise cette capacité qu’avec la précédente généralement. Effectivement, c’est grâce à l’hydrokinésie qu’il va donner la forme souhaitée à l’eau qu’il va solidifier et ainsi se créer divers objets du quotidien ou non, armes, armures ou autres équipements divers tels ses crochets de crochetage entre autres. Le tout prend très peu de temps, lui permettant de se constituer son équipement très rapidement et d’en changer en quelques secondes.
En bref, ces deux pouvoirs pourraient n’en créer qu’un seul en réalité vu sa façon de les utiliser.
 
- Saphyr :
Familier:
 
 
Andrew est capable d’invoquer un élémentaire d’eau. Rien d’étonnant quand on le connaît : son familier est représenté sous la forme d’un dragon totalement bleu.
Seules ses griffes et ses crocs sont à l’état solide, le reste de son corps étant liquide. Ainsi il peut occasionner quelques légères blessures tout en esquivant les coups physiques qui le traverseraient. De taille moyenne, environ aussi grand qu’Andrew, il n’est toutefois pas un familier de combat et sera plus une gêne pour l’ennemi qu’un véritable danger dans une telle situation. Il n’a d’ailleurs aucun pouvoir.
Il est en revanche un bon compagnon pour le jeune homme, utile aux choses du quotidien. Il lui sert également d’éclaireur lorsque Andrew est en mission furtive.
De par sa composition totalement liquide, Saphyr est également dénué de parole. Andrew peut toutefois lui parler sans souci grâce à la télépathie innée à sa race.
 
 Armes : Il n’a pas une arme fétiche en soi, du moins pas en tant que telle. En effet puisqu’il peut se les créer par solidification de l’eau, il n’en a absolument aucune sur lui, ce qui peut même le faire passer pour inoffensif à première vue. Pourtant en quelques secondes, il peut avoir n’importe quel armement, n’ayant aucune limite dans les créations qu’il peut faire hormis la maîtrise des armes créées. Ce qui explique sa modeste polyvalence à en manier un maximum sans être spécialisé, chacune pouvant avoir son utilité selon la situation, y compris les boucliers.
 
Il y a cependant une arme qu’il préfère par dessus tout créer et dont il s’est spécialisé dans le maniement :  ses griffes. Composées de trois lames (en eau solide certes mais tout aussi coupantes qu’une arme normale), il en possède une à chaque main quand il se les crée. Il les apprécie pour plusieurs raisons : elles vont bien avec l’image de dragon qu’il se donne et sont plutôt efficace en combat, que ce soit furtif ou non. Effectivement, le fait d’utiliser trois lames en même temps (voire six avec les deux armes simultanément) lui assure de faire plus de dégâts et donc d’avoir plus de chances de tuer sur le coup, ce qui est appréciable pour rester discret. Dans un combat déjà engagé, ses griffes se marient juste très bien à son style aérien et acrobatique, plutôt actif.
 
Il y a également une autre arme qu’il crée souvent : son arc. C’est sa seule arme à distance à sa disposition, ce qui est plutôt utile pour un assassin.
Les extrémités de l’arc, comme tous les pommeaux de ses autres armes d’ailleurs, représentent son animal favori : une tête de dragon. On la retrouve encore sur ses griffes, à la base des lames. En fait, on a même l’impression que celles-ci sortent tout droit de la gueule du dragon.
 
Equipements : Andrew a très peu d’équipement sur lui puisqu’il peut presque tout se créer avec l’eau. Il n’y a que deux exceptions :
 
- Armure : S’il n’a à la base aucune protection, il lui arrive cependant de se créer une armure complète lorsqu’il opère en tant qu’assassin et qu’il est à découvert. Cela lui permet de rester incognito quant à sa véritable identité en créant une autre personnalité totalement dissociable. Aussi la "vêt-il" lorsque qu’il prend contact sous les traits du Dragon Azur, ou encore s’il est débusqué ou en mode non furtif en cours de mission.
 
Andrew n’a pas choisi son pseudo d’assassin pour rien. Ainsi le Dragon Azur doit son nom à cette fameuse armure qu’il se confectionne pour l’occasion. Celle-ci est en effet totalement bleue puisqu’en eau, et son casque représente tout simplement une tête de dragon tandis que le reste de l’armure semble très piquant. Il y a même une queue de dragon, dont il peut se servir comme s’il s’agissait de la sienne.
 
- Carquois de flèches : Andrew s’est intéressé à la sculpture pour une très bonne raison à la base : construire lui-même ses flèches. En effet, il ne pourrait pas se les créer lui-même avec de l’eau solidifiée, car le projectile disparaîtrait dès qu’il serait décoché puisqu’il n’y aurait plus contact direct avec l’eau. Il lui fallait donc fabriquer ses propres flèches, avec des pointes en silex, pour cette raison. Voilà pourquoi on peut le voir se balader, aussi étrange que cela puisse paraître, avec un carquois sans arc : il peut créer ce dernier avec l’eau contrairement aux projectiles.
 
 
PHYSIQUE
 
Mesurant un bon mètre quatre vingt, Andrew est quelqu’un de très inexpressif physiquement, sans pour autant être ni ne paraître froid ou pessimiste. La raison est simple : son visage neutre ne peut que le faire passer pour un indifférent. En effet, les traits de son faciès ne reflètent jamais aucune émotion quelle qu’elle soit.
Ses yeux seraient sans conteste l’élément marquant le plus ce fait s’ils n’avaient pas cette teinte si particulière, surtout avec l’orientation neutre de ses sourcils.
 
En effet, ses yeux sont assez étranges : d’une espèce de bleu très clair à la limite du phosphorescent et qui couvre la totalité de l’oeil (aussi bien l’iris, la pupille ou encore ce qui devrait être le blanc de l’oeil), on dirait que son élément favori qu’est l’eau y a élu domicile. Ce regard particulier empêche donc quiconque d’y lire le moindre sentiment, si tant est qu’il y en aurait à lire.
 
Son nez tout aussi fin et élégant que sa bouche, ainsi que sa peau lisse et imberbe, tendent là aussi à le rendre quelque peu inexpressif de part des traits fins et droits sans aucune rides. C’est d’ailleurs principalement l’absence de ces dernières qui donne l’impression que jamais Andrew n’offre l’occasion à son visage de s’en parer de quelques-unes.
Autre trait propre à sa race : il possède de discrètes membranes entre ses doigts et ses orteils qui en font un excellent nageur.
Pour en finir avec son apparence, ses longs cheveux, mélange de bleu foncé et d’argenté, tombent en cascade jusqu’au bas des reins et volent facilement un peu partout au vent.
 
Concernant son style vestimentaire, on peut dire que celui-ci est assez léger. En effet, il se trouve à toujours être torse nu, principalement parce qu’il est insensible au froid tandis que cela lui facilite l’utilisation de ses pouvoirs et lui permet d’être plus à l’aise dans ses mouvements. Il est aussi toujours pieds nus, ce qui lui offre un équilibre renforcé, de meilleures prises aux surfaces et enfin d’être apte à nager à tout moment.
En bref, il est bien peu vêtu. C’est d’ailleurs parce qu’il est autant dénudé qu’on peut remarquer qu’il a la peau très pâle, proche d’un bleu pâle.
 
Le bleu est de toute façon une couleur dominante chez lui. Effectivement, en plus de sa peau et ses yeux, on retrouve encore cette représentation de l’eau dans ses habits puisqu’il se vêt d’un pantalon bleu foncé. L’autre couleur qui ressort un peu est finalement l’argent, qu’on retrouve déjà dans ses cheveux mais également dans la petite ceinture qu’il porte en bandoulière. Il s’agit là de la seule chose qui recouvre légèrement son torse, lui servant pour y accrocher divers petits objets selon ses besoins, ainsi que son carquois dans le dos. Il n’a sinon aucun autre rangement sur lui, c’est là tout ce qui compose son style vestimentaire très simple.
Pour conclure, de par son torse nu, on peut également constater qu’il a une fine musculature, suffisante mais pas imposante, trahissant qu’il sera du genre subtil plutôt que bourrin.
 
 
PSYCHOLOGIE
 
Vous savez ce qu’on dit de l’eau qui dort ? Andrew représente à ce niveau là très bien son élément favori : d'une nature très calme et indifférente à ce qui l'entoure, se mouvant sans difficulté parmi les différents corps alentours, l'eau qui sommeille peut pourtant se révéler très tumultueuse et dangereuse quand on vient à trop attiser la tempête.
 
Ainsi à la base, Andrew est quelqu’un de très indifférent à tout ce qui l’entoure. Une indifférence qui le rend extrêmement neutre dans presque toutes les situations. Même pour celles où il prendrait un parti, il semble le faire sans réelles convictions mais plus par principe. C’est aussi par principe qu’il se montrera plus ou moins agréable si l’on vient vers lui, mais il ne fera que rarement le premier pas, pour ne pas dire jamais.
 
Le pire, c’est que cette indifférence ne concerne pas seulement les relations avec autrui mais également sa propre personne. En effet, il ne sera pas surprenant de le voir rester très serein en toute situation, même les plus critiques, comme s’il se moquait de ce qui pouvait bien lui arriver. Il est d’ailleurs très calme, posé et réfléchi, analysant toujours une situation avant de s’y lancer. Il n’est pas dénué d’intelligence, loin de là, et saura se montrer persuasif malgré son léger manque de sociabilité.
 
Il aime aussi être indépendant, ne comptant presque que sur lui-même. Rassurez-vous toutefois, il ne fera pas un mauvais compagnon pour autant. Lorsqu’il rejoint un groupe, Andrew se montre tout de même moins solitaire (si nécessaire) et surtout un peu plus protecteur avec les autres membres du groupe. Il ne laissera ainsi personne se faire tuer sans tenter de l’aider par exemple. Question de principe. Il ne rejoint pas un groupe pour les délaisser lorsqu’ils sont dans le besoin.
 
Finalement, Andrew ne croit qu’en une seule chose : ses principes. Ils sont à la base même de tous ses agissements, de tous ses comportements. Il n’y a pas une seule de ses réactions qui ne soit pas dictée par l’un de ses très nombreux principes. Il serait bien trop long de tous les énumérer, mais le plus important de ceux-ci reste sans conteste le "donnant-donnant", qui peut faire de lui aussi bien quelqu’un de formidable que de totalement méprisable. Tout dépendra de tout un chacun. Ce principe, ainsi que la plupart de tous ceux qu’il a adoptés et qui vont dans le même sens, font finalement de lui quelqu’un de relativement neutre et objectif qui ne prendra jamais parti par affinités ou par de quelconques autres sentiments.
 
Il y a tout de même un point commun à tous ses principes, qui convergent en définitive vers un seul et même idéal : la justice. Une notion qu’il a très personnelle et qui ne s’apparente pas forcément toujours à celle d’autrui... Et pour dire : cela l’aura même conduit à devenir un assassin. Il n’a toutefois rien de comparable à un tueur barbare et sanguinaire qui n’agit que par cupidité. A dire vrai, il pourrait presque faire ça gratuitement si tant est qu’il y trouve une bonne raison et un intérêt moral.
 
Enfin, malgré cette indifférence qui le caractérise, Andrew sera pourtant parfois à l’écoute des autres et même prêt à les aider tant que ça ne le dérange pas. Etrange ? Pas forcément quand on repense à ses principes. Au contraire, son absence de sentiments le rend particulièrement plus objectif et ses conseils pourraient ne s’en retrouver que plus efficaces. Certes il ne viendra pas prêter son oreille de lui-même, mais dès lors que l’on viendrait le lui demander cela ne poserait théoriquement aucun problème. En revanche, seul petit bémol : s’il venait à penser que vous ne méritez pas une telle aide, il ne serait pas impossible qu’il vous laisse tomber... Enfin rassurez-vous, pour en arriver à délaisser totalement quelqu’un qui viendrait le solliciter, le concerné devrait vraiment lui avoir prouvé au préalable qu’il était définitivement méprisable... et aussi idiot pour croire qu’Andrew allait lui venir en aide après ça !
 
 
HISTOIRE
 
On m’a dit que je devrais me mettre à écrire mon histoire pour réfléchir sur moi-même, pour avoir un oeil critique sur ma façon d’être et sur les conséquences de celle-ci autour de moi. Soi-disant que je serais asocial et que le problème ne viendrait que de moi. Alors soit, essayons.
 
Pour commencer, je suis né dans une famille modeste, sans histoires. Je vous préviens d’ailleurs, ma vie me semble relativement banale, ne vous attendez pas à des rebondissements incessants. Ah oui aussi, détail important pour le reste de l’histoire : j’ai toujours été insensible, rien ne me touche, c’est comme ça.
Mes parents prirent ça pour une maladie, comme bon nombre d’individus que je croiserai par la suite d’ailleurs. Désespérés mais attentionnés, ils tentèrent tout ce qui fut en leur pouvoir pour me "guérir". Mais rien n’y fit, et avec le temps leur regard changeait. Jusqu’au jour où je ne paraissais pas normal à leurs yeux, peut-être même leur faisais-je peur. Peur de ce que je pouvais devenir.
 
Peut-être n’avaient-ils pas tort puisque très jeune je voulus devenir assassin. Certes j’avais mes raisons, mais personne ne les connaissait, pas même eux. Ainsi là où les autres gamins de mon âge jouaient gaiement au milieu des poissons, j’aspirais à éliminer des gens. Cependant mes principes qui font aujourd’hui office de sentiments étaient déjà nombreux et scrupuleusement respectés. Ainsi j’avais un sens très aiguisé de la justice, et ma vocation ne m’attirait que pour débarrasser le monde de ceux qui n’y avaient pas leur place. Etait-ce vraiment autant condamnable qu’un tueur sanguinaire qui ne tue que pour l’argent ? Je ne pense pas. Quant à ceux qui critiquent le fait de prendre une vie, je leur suggère d’en reparler le jour où un tel geste sauvera la leur.
 
Du côté des autres enfants de mon âge, l’on dit qu’il y avait une franche camaraderie dans mon village. Je ne la perçus toutefois pas. Certes, peut-être n’avais-je pas les mêmes jeux qu’eux pour m’intégrer parfaitement dans leurs groupes. Dois-je pour autant dire que cela reste entièrement ma faute ? Je ne pense pas, car jamais je ne les aurais jugé pour leurs bêtises en tout genre. La réciproque ne fut pas vraie. Ne pas y participer vous cataloguait automatiquement dans la catégorie "cas social à éviter". Alors en réalité dans le fond, qui rejette l’autre sans le connaître ?
 
Mais finalement ce ne fut pas plus mal. Cela me permit de me concentrer pleinement sur mon apprentissage, évoluant ainsi plutôt rapidement. En effet là étaient mes principales occupations : je m’entraînais dans l’art de ma magie et des arts martiaux. Et quelle ne serait pas ma surprise lorsque je découvrirais que mes mouvements, "ralentis" dans l’eau, gagnaient tant en rapidité sur la terre ferme. Cela m’offrirait un avantage malgré mon jeune âge qui compenserait mon manque d’expérience et de connaissances sur le monde extérieur.
 
Peu à peu, ma voie semblait toute tracée : mon ambition me conduisait à trouver une bonne couverture, et pour y parvenir ma solitude me dictait de me diriger vers un métier de sculpteur, d’aqualytes essentiellement. Oh nous n’agissions pas forcément toujours seul de notre côté, mais le plus gros du travail pouvait s’effectuer sans aucune aide, hormis pour me fournir en huile d’hippocampes puisque je n’en faisais pas l’élevage. Mais surtout nous avions la possibilité de voyager énormément pour livrer le fruit de notre travail.
 
Cela m’offrirait deux avantages : ne pas m’ancrer dans une ville et m’offrir une bonne raison de voir du pays pour exécuter mes contrats. Ce fut donc sans regret que je m’engageais sur cette voie. Ma famille n’a jamais tenté de me retenir malgré des soupçons évidents, et mes retours n’étaient pas particulièrement attendus bien que je ne fus pas rejeté. Mener cette vie ne serait pas difficile. Et cette solitude m’était égal, je devais bien l’avouer. Je ne faisait que rendre ce que l’on m’offrait après tout.
 
Alors à ceux qui me demandèrent d’écrire ces quelques lignes, je vous dirais que c’est chose faite et que je ne pense pas aller plus loin. Cela m’aura conforté dans ce que je pensais : à mon sens, je suis tel un miroir, je ne suis que le reflet de vos intentions.
En revanche je vous demanderai donc d’en faire autant et d’écrire sur vous-même également, et seulement après nous pourrons reparler de mon cas.
 
Pour conclure, je n’avouerai donc qu’une seule chose et l’assumerai totalement : oui, je suis indifférent. Mais je n’en reste pas moins Draenaï pour autant, animé par des principes comme vous le seriez par vos sentiments. Peut-être même en suis-je moins monstrueux que bon nombre d’entre vous. Les principes sont des valeurs sûres, sans surprise et toujours prévisibles.
Je n’ai pas choisi d’être indifférent, je le suis et je m’accepte tel quel. Et vous, m’accepterez-vous tel que je suis ou me jugerez-vous sans me connaître ?
 
 
HORS ROLE PLAY
 
 Comment avez-vous découvert le forum ? (Double compte, précisez le ici) Pas tout à fait...
Que pensez-vous du forum ? Le meilleur au monde !
 Votre fréquence de connexion ? Tous les jours.
Des questions et suggestions à poser ? Néant.
 Acceptez-vous le règlement ? Affirmatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan A.Lone
Capitaine du Lady Black Skin
avatar

Age du personnage : 456 mois Miralliens (38 ans)

Fiche du personnage : Duncan

Métier : Capitaine, Pirate


MessageSujet: Re: Andrew Silverstorm, alias le Dragon Azur   Lun 28 Oct - 22:26

Hellcome Andrew !

Merci à toi de nous avoir rejoint sur Mirall Smile 

Ta fiche est excellente et très agréable à lire. On sent que tu as travaillé ton personnage au plus au point, ça fait plaisir !

Sans plus attendre, je t'accorde ta validation !

Bon jeu parmi nous

Enjoy ~



hihihi je suis un gâteau de riz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Andrew Silverstorm, alias le Dragon Azur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Boss INT S5 alias le dragon de glace
» Mamie la vieille Alias le Vieux dragon. [validé]
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Avocats du Dragon
» Dragon vs Aigles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mirall :: Entre deux Mondes :: Grimoire des Draenaïs :: Ecrits du Grimoire-
Sauter vers: