Forum RPG disposant d'une grande liberté, axé policier, où l'angoisse et le mystère règnent. Mirall et son Reflet, deux mondes perturbés par de soudaines disparitions. Venez découvrir cet univers steampunk-fantasy, ses machines, ses magies et ses secrets.
 
FAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Arrogant et l'Innocente [Naomi Phillips]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan Farrell
Voleur d'Âmes
avatar

Age du personnage : D'apparence 21 ans, 369 ans en vrai

Fiche du personnage : Mon Histoire, Ma Vérité

Métier : Assassin Errant

Organisation : Inconnu


MessageSujet: L'Arrogant et l'Innocente [Naomi Phillips]    Lun 28 Oct - 22:15


L'Arrogant et l'Innocente

Le brouhaha des rues commerçantes de Sombrelune résonnait de part en part, tellement que l’on avait l’impression que le silence avait disparu du monde entier. Et à ce moment, on rêve d’avoir un bouton pour baisser le volume de cette masse de cris et de placotages inintéressants (surtout que l’on comprenait à peine, avec toutes ces voix qui hurlaient simultanément). Outre cette cacophonie exaspérante, les rues étaient animés, autant de jour que de nuit, mais surtout, il y avait énormément de petits commerces pour tous les goûts (des goûts de pauvre, mais bon). Vêtements, armes, objets magiques, tout semblait être présent. Bien sûr, à la troisième personne qui nous bouscule, on a envie de sortir nos armes et de lui arracher (littéralement) la tête,  mais c’est un endroit utile quand on cherche quelque chose. Vous voulez votre propre guillotine? Vous pouvez en trouver une!  (mais chapeau pour ceux à pied qui réussissent à la transporter jusqu’à chez eux)

Observant depuis quinze minutes l’étal d’un vendeur d’armes, je ne parvenais pas à savoir ce que je devais acheter. Pour commettre des assassinats uniques et originaux, il fallait se procurer des armes uniques et originales! Mais ce n’était pas tout! Il fallait aussi prendre en compte la souffrance qu’infligerait l’arme, autant à la vue, que par le tranchant! Soupirant, l’air sérieux, je me remis en quête d’un autre étal, espérant qu’une arme attirerait mon regard. Chacun ventait les mérites, le passé, la bonne qualité de leur marchandise. Il y avait donc deux types de commerçants : Les menteurs qui vendaient leurs vieilles broutilles (en les faisant passer pour des objets de qualités) à un prix raisonnable (s’ils auraient été de bonnes qualités, bien entendu), donc de gros escrocs. Et les menteurs qui vendaient leurs vieilles broutilles à des prix exorbitants, même s’ils auraient été de bonnes qualités, donc de gros escrocs. Que de gros manipulateurs stupides qui ne savaient pas y faire.

Me sentant observer, je me retournai subtilement...avant de me taper la tête contre le commerce le plus proche. Comment ne jamais être tranquille...Un parapluie noir à la main, Elyanne se tenait à une distance respectable quand l'on veut suivre discrètement quelqu'un sans se faire repérer...mais elle s'exposait sans gêne, ne suivait aucune règle du parfait espion ou assassin, et surtout pas avec des vêtements aussi noir en plein jour! Une ombre noire qui me suivait, sans se soucier que je la vois ou non, voilà ce qu'elle était! Soupirant, je repris mon chemin, sans lui faire comprendre que je l'avais vu.

Ce n'est qu'après quelque heures à me promener (et à me faire suivre par ma petite soeur) que je finis par trouver les armes pour mes prochains contrats: une bardiche, un anelace, un cimeterre et une corsèque. Tout cela pour quelque sous au total! Les marchands étaient très réceptif à mes menaces de trancher leurs testicules, ils m'ont donc tous refiler à bas prix (voir gratuitement) leurs plus belles marchandises (si on pouvait appeler cela ''belles marchandises'' de mon point de vue...). L’errance avait beau être remplie de liberté, croiser des commerces, par exemple dans le désert, pouvait être très…rare. Il ne fallait donc pas faire son difficile, même si ce n'était pas le luxe, à mon plus grand dam, mais c’était toujours mieux que rien. Me dirigeant vers une rue où j’avais aperçu de la nourriture à l'odeur alléchante, je laissai mon regard errer. Des bâtiments, des statues, des commerces, de la poussière, des souliers, des…de la poussière?! Retrouvant mes esprits, la joue contre le sol, je me relevai lentement, l’air menaçant, de la poussière partout. Qui…avait…osé…me bousculer par terre?

-Ignoble petit humain dégoûtant, viens-tu réellement de me toucher de tes sales mains, de un, et de me pousser par terre, de deux?

Levant mes yeux rougeâtres sur le fauteur de trouble, je posai ma main sur le pommeau d’une de mes épées. Une jolie fille au teint pâle et aux long cheveux platines, hm...beaucoup trop jeune, vu ses petits seins. Dans tous les cas, vu l'état de ses vêtements aussi, elle devait errer tout le temps, impossible d'en tirer quelque chose d'important, et surtout pas la peine de draguer une pauvre fille errante sans richesse. Remarquant qu'elle me regardait de ses étranges yeux de deux couleurs, je les fixai. Enfin, me regardait…agitant ma main devant son visage, je soupirai. Une simple idiote d’aveugle. Je n’avais pas besoin de perdre mon temps avec ‘’ça’’. Lâchant mon pommeau, je la poussai brutalement par terre, la dominant de toute ma hauteur.

-Ne t’avise plus jamais de me toucher de ton libre-arbitre, tu m’entends? Sale enfant impolie et de basse classe. Ma personne vaut mille fois plus que toi, alors va donc te vendre pour quelque pièces que ton obèse et pervers de maître te reprendra après et fiche moi la paix.

La voyant lever la main gauche pour se relever, sans me répondre, je la lui attrapai brutalement, arrachant une partie de son gant avec mes griffes, pour être sur de retenir son attention afin qu'elle m'écoute.

-Hey, tu m’éc…



Flash Back


‘’Tu vois tout ce sang…c’est à cause de toi, et seulement de toi.’’

‘’Tu l’as tué’’


Fin du Flash Back



Je lâchai ses doigts comme s’ils m’avaient brûlés, me laissant tomber par terre. Que venait-il de se passer? Reprenant mes esprits, je la fixai, sans émotion sur le visage, insondable, mystérieux et menaçant.

-Qui es-tu?  




Spoiler:
 


Dernière édition par Nathan Farrell le Sam 2 Nov - 2:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Phillips
La Prêtresse
avatar

Age du personnage : 18ans

Fiche du personnage : Tout à savoir sur moi! <3

Métier : Voyante, chanteuse et musicienne sans frontière


MessageSujet: Re: L'Arrogant et l'Innocente [Naomi Phillips]    Jeu 31 Oct - 17:14

Cela faisait quelques temps que Naomi était à Sombrelune. Son voyage qu'elle préparait de faire était long et épuisant. Donc, elle devait se préparer en achetant des provisions pour survivre. Elle prévoyait plusieurs jours de rations pour le village le plus près. Mais avant tout ça, la douce chanteuse devait rencontrer quelqu'un qui lui fournirait quelques trucs de survies. Par contre, La Phillips devait y aller sans Vivi à ses côtés, car celui-ci était très allergique à son poil. Alors, pour se guider, elle se collait  quasiment sur le mur et avança prudemment. Elle ne voulait pas se perdre pour le rendez-vous. Malheureusement, sa technique n'était guère la meilleure idée que la jeune demoiselle avait eue. Même pas dix minutes de marche et elle s'était déjà perdue. Malgré tout, la voyante à très longue chevelure platine avait déjà trouvé une solution à son problème. Elle enleva son gant gauche et toucha le mur qui dessinait le paysage dans sa vision. Yeah, elle n'était pas aussi loin du rendez-vous. Remettant son gant, Nao attendit sagement l'homme en question, ayant peur de se perdre à nouveau. De tout façon, il comprendra. Soudain, elle sentit quelqu'un ou quelqu'un chose qui lui fonça dans le dos. Il n'y a pas à dire que cela avait surpris la jeune femme. Se sentant un peu mal, la petite voyante aux yeux impairs se retourna et leva légèrement son maigre bras gauche en souriant timidement, voulant l'aider à se relever. Par contre, le monsieur (d'après l’intonation dans sa voix) était vraiment en colère, mais tellement qu'il commença à insulter la pauvre demoiselle qui n'avait rien fait de mal. Déjà qu'elle se sentait mal de l'avoir bousculé par accident, le mystérieux rageur ne faisait qu'empirer la culpabilité de la douce aveugle, puis, soudain, celui-ci poussa la pauvre petite adulte au sol qui étouffa un gémissement de souffrance sur le coup. D'autres insultes qui touchèrent personnellement la victime furent lancées. Il ne voulait plus que la Phillips le touche de son plein gré? Ce n'était point elle qui avait causé sa chute, mais lui-même. Il avait surement été distrait pour un moment, mais ce n'était guère une raison d'accuser quelqu'un d'autre de son erreur stupide. Néanmoins, étant une personne tellement gentille et naïve, Naomi culpabilisait quand même, croyant que c'était elle la cause de ce problème. Bref, voulant se lever pour pouvoir discuter avec le jeune inconnu, l'aveugle à très longue crinière scintillante dans le jour déposa son bras droit au sol pour se donner un élan tandis qu'elle leva son bras gauche pour trouver un objet à agripper. Par contre, ce n'était guère une bonne idée. En fait, alors que Naomi leva son bras, l'homme, fou de rage pour :onnesaittropquellesraisons:, prit violemment la délicate main de la prêtresse et déchira le gant décoratif et la blessa avec ses griffes. Au touché, Nao pouvait très bien deviner que c'est homme très fâché était un vampire (oui, un suceur de sang). Par contre, ce n'était guère cela qui apeura la voyante, mais bien la vision forcée qu'elle eut. Ce n'était point une vision habituelle. Celle-ci n'était qu'auditive, mais assez révélatrice pour glacée le sang de la pauvre Naomi.

~Vision~
*Tu vois tout ce sang....c'est à cause de toi et seulement toi.*
*Tu l'as tuée*
~Fin de la vision~

Naomi fut choquée de découvrir une telle vérité, mais sa stupeur fut immédiatement interrompue par une douleur proche de son coeur et dans ses jambes. Par réflexe, la douce prêtresse plaça sa main droite sur son coeur et le serra en tombant à genou au sol tout en essayant d'étouffer ses cris de souffrance. Du sang coula de son oeil gauche, signifiant une erreur durant sa séance. Naomi souffrait terriblement à cause du méchant monsieur. Dailleurs, celui-ci, après n'avoir émit aucun son pendant quelques secondes (surement du fait qu'il était surpris), brisa ce long silence en demandant l'identité de la Phillips. Par contre, celle-ci, n'était point capable de lui répondre, recula rapidement et fixa devant elle, apeurée.

-...Désolée... chuchota-t-elle avant de se lever difficilement et de partir, en courant, vers la direction opposée.

L'aveugle courait, courait et courait. Elle espérait d'aller très loin et qu'il ne la retrouve pas. Elle ne voulait guère subir le même sort que la victime de sa vision. La demoiselle était trop jeune pour mourir... Alors qu'elle continuait toujours à courir tout droit tout en fonçant quelques fois sur des passants pas trop attentifs, Naomi s'arrêta deux secondes pour siffler un bon coup. Un appel à l'aide de sa part. Néanmoins, la pauvre adulte espérait que sa sauveuse arrivera à temps. Bref, après ceci, la Phillips tourna vers la droite et continua sa course avant de foncer dans quelque chose et de tomber au sol. Oh lala, elle espérait que ça soit un poteaux ou encore un mur...

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Farrell
Voleur d'Âmes
avatar

Age du personnage : D'apparence 21 ans, 369 ans en vrai

Fiche du personnage : Mon Histoire, Ma Vérité

Métier : Assassin Errant

Organisation : Inconnu


MessageSujet: Re: L'Arrogant et l'Innocente [Naomi Phillips]    Sam 2 Nov - 0:28


*Tu vois tout ce sang....c'est à cause de toi et seulement toi.*
*Tu l'as tuée*

Ces paroles résonnaient, encore et encore, au plus profond de mon être. Autant cette vision n’était que sonore, autant les souvenirs liés à cette tragédie remontaient de l’abysse de mes cauchemars. Et même après des années à ne plus y penser, à enfouir tout cela au plus profond, toujours plus profond, de mon âme, en de simples mots, tout cela était revenu me hanter.

*Nathan… *

Je secouai la tête pour ne plus y penser, malgré l’intense douleur qui se répercutait en moi, comme une lame froide qui gèlerait l’intérieur de mon corps, lacérant mon âme et mon esprit. Soupirant, je me trouvai pitoyable. LE grand Nathan marmonnant mentalement de telles absurdités sur la douleur du passé (en langage soutenue, bien entendu ), j’avais de quoi avoir honte. Quoi que…en voyant l’horrible femme moche qui venait de passer, ce n’était pas moi qui devait avoir le plus honte.
Levant la tête, mon assurance d’impitoyable et d’insensible assassin revenu, je remarquai une larme de sang qui coulait de l’œil de la jeune demoiselle. Étrange…haussant les épaules, je ne pris même pas la peine de m’y intéresser plus longuement, la douleur des autres ne m’intéressant aucunement.

Je me relevai, époussetant enfin mes vêtements, fixant de mes pupilles rougeâtres cette…était-elle humaine? Pouvait-on la considérer comme une personne? Enfin bref, cette humanoïde sans classe qui possédait pourtant un pouvoir…intéressant.
Alors que j’allais tenter une approche moins sincère, la jeune fille recula.

-...Désolée...

…Avant de partir en courant. Clignant des yeux, je n’en revenais pas. Une aveugle qui ‘’pensait’’ vraiment me semer? Soupirant en voyant cette course inutile, je me mis à sa poursuite, empruntant des raccourcis pour la surprendre. Cette enfant était vraiment…imprévisible. Mais elle avait du cran, pour me défier ainsi! L’entendant siffler, je haussai un sourcil, perplexe. C’était quoi, ça...comment voulez-vous semer quelqu'un en sifflant?! C'est comme si vous vous mêliez à une foule, discret, et que vous vous mettiez à hurler ''JE SUIS LÀ, SALE ENFOIRÉ!" Aucune logique! Me retenant d'arracher mes beaux cheveux, je me concentrai de nouveau sur le chemin. Par tous les Dieux,  elle était exactement comme ma sœur ou quoi…me tapant mentalement (encore) la tête contre le poteau proche de moi, je tournai le coin pour la réceptionner. La jeune aveugle me fonça directement dessus, tombant à la renverse.

-Bon…fini l’impolitesse, tu vas me répondre maintenant.

M’accroupissant, j’attrapai brutalement son bras droit, arrachant son gant.

-Y a-t-il un sceau? Ou est-ce seulement tes mains qui sont magiques? Explique moi. Et surtout, plus de ‘’Je vais m’enfuir pour tenter de le semer en sifflant’’. Ne comprends-tu pas que c'est stupide? N'y vois-tu pas une incohérence? Tu veux t'enfuir ou te faire attraper, maudite prostituer? Alors au lieu de bouger ton petit cul dans de vains espoirs de ne pas m'adresser la parole, tu vas me répondre!

Expirant pour me calmer (les incohérences me faisant sortir de mes gonds...), je fixai ses doigts, n'osant pas les toucher. Et pourtant...j'étais curieux d'avoir une autre vision. Pour voir jusqu'où ses pouvoirs allaient. Pour simplement voir.

‘’Oh, et puis merde’’

Avant qu’elle ne puisse répliquer ni bouger, j’entremêlai mes doigts aux siens.

‘’Ah!’’



Vision

Dans un énorme bureau assez luxueux, un homme observait, proche de la longue fenêtre, le soleil disparaître petit à petit dans la mer ténébreuse. Le monde semblait si petit d’en bas, à cette hauteur. Autant la scène était magnifique, autant l’homme attirait les regards. Mais l’obscurité ne permettait point d’apercevoir son visage. Comme si….Comme s’il était à moitié invisible! Se retournant, il fixa son bureau, un sourire aux lèvres, mais quelqu’un cogna soudainement à la porte, brisant ce doux silence.

-Monsieur Farrell, veuillez m’excuser, je…
-Ne gaspille pas ta salive pour rien, as-tu de bonnes nouvelles?
-Oui, Monsieur, d’après mes informations, l’Organisation prend en puissance. Cet homme…. battra….verrez…

Tout devint flou. Puis…une autre vision se matérialisa.

Accoté contre un arbre, l’homme regardait avec grande attention chacun des hommes devant lui. Il se releva, s’exclamant devant la foule, et pourtant, aucun son ne semblait sortir…

Je lâchai un petit cri de douleur, la vision devenant de nouveau flou, mais surtout, plus le temps passait, plus une étrange souffrance augmentait. Je repérai des symboles, tatoués sur le corps de l’homme, puis tout s’éteint.

Fin de la Vision


Clignant des yeux, je me touchai le visage, sonné. Du sang coulait de ma bouche et de mon œil droit, et mon corps me semblait atrocement douloureux. Je remarquai, perplexe, que j’avais lâché les mains de la jeune fille, sans même m’en apercevoir. Levant la tête, je me figeai. Les passants se rassemblaient de plus en plus autour de nous, curieux, mais ce n’était pas pour le sang…

-Grand frère, je vais te la piquer!

Elyanne, tripotant les seins de la jeune demoiselle, un sourire de triomphe sur les lèvres, se tenait derrière la jeune aveugle, aussi dans un sale état que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Arrogant et l'Innocente [Naomi Phillips]    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Arrogant et l'Innocente [Naomi Phillips]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ayatsuri ange trop innocente [Shadow]
» Intervalle innocente.
» Naomi Kame [ Terminée ]
» GUY PHILLIPS VA BIEN , TAUX REFAIRE LISTE 3 !
» (f) Aja Naomi King (ou Emma Watson) ⍢ Meilleure amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mirall :: Mirall :: Sombrelune :: Rues Commerçantes-
Sauter vers: